Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Condamné à Réussir

Partir de rien et devenir quelqu'un. Se fixer des objectifs et s'efforcer de les atteindre

Quel business model choisir?

Publié le 21 Juin 2015 par #Condamné_à_réussir in Entrepreneuriat, Etude de marché, entrepreneurs

Quel business model choisir?

Vous pouvez avoir une idée innovante mais, votre business model pourrait condamner à l'échec votre projet. Le business model c'est la manière dont vous gagnez de l'argent. Son choix est alors d'une importance primordial. Le choix d'un business model est un véritable défi que doit réussir chaque entrepreneur.

I. Le business model des enchères

Lorsqu'on parle de ce business model, on se rappelle immédiatement eBay, une des grandes sociétés qui fonctionne avec ce business model. La particularité de ce modèle économique est le fait que le prix du produit mis en vente sera fixé en fonction de la pression de la demande. Chaque acquéreur potentiel propose un prix. Le produit reviendra à celui qui aura proposé une meilleure offre au moment de la clôture des enchères.

II Le freemium et le premium

Le modèle freemium est un modèle économique très utilisé, notamment sur le net. Il consiste à proposer gratuitement une partie de fonctionnalités et réserver l'autre partie à une catégorie de la clientèle qui accepte de payer.

L'exemple le plus connu de ce modèle est le réseau social Linkedln. Ce réseau social professionnel propose de créer un compte gratuit mais, ce compte reste limité à quelques fonctionnalités: avec ce compte, vous ne pouvez pas avoir des informations détaillées sur qui a consulté votre profil. Le reste étant ouvert aux seules personnes disposant d'un compte premium.

Pourquoi choisir un tel modèle économique? L'option freemium permet d'augmenter rapidement le nombre d'utilisateurs. La force de ce business model est de faire fonctionner une plateforme grâce aux 5% qui souscriront à une inscriptions premium.

III. Le modèle de l’abonnement

Le modèle économique de l'abonnement présente un avantage en matière de trésorerie. En mettant en place un tel model, vous permettez à votre entreprise d'avoir une entrée récurrent et prévisible de cash. Grâce à cette maitrise des flux de trésorerie, l'entreprise est à mesure d'établir un plan de trésorerie prévisionnel mois par mois assez juste. Cependant, ce modèle de l'abonnement demande une quantité minimale d'abonnés.

Il n'y a pas que les entrepreneurs qui trouvent un avantage dans ce modèle économique. Le client aussi y trouve son compte puisque le prix de l'abonnement pourra diminuer avec le temps et le nombre d'abonnés. Mais, il faut souligner que ce modèle est basé sur la loi du nombre : plus il y aura d'abonnés, mieux le modèle fonctionne et moins cher pourra être l'abonnement.

IV. Le cashback et l’affiliation

Le modèle modèle du cashback met en relation trois acteurs: le cyberacheteur-le casbacker-le vendeur. Tous les trois se trouvent gagnants.

Ce business model est très plus répandu dans l'E-commerce. Il permet aux cyberacheteurs de récupérer une partie de l'argent sur leurs achats. Mais le cyberacheteur doit passer par l'intermédiaire du cashbacker pour profiter du cashback.

Les avantages de ce modèle économique est qu'il permet :

  • Aux vendeurs, d'avoir une nouvelle clientèle, d'écouler rapidement leurs stocks, d'encourager les clients à acheter.
  • Aux cyberacheteurs, de pouvoir faire des bonnes affaires en achetant à un prix inférieur par rapport au prix initial.
  • Au cashbacker, de toucher une commission.

Certains entreprises qui veulent vendre un nouveau produit n'hésitent pas de recourir au modèle du cashback. Ce qui permet à la marque de se créer une notoriété.

V. Le modèle des ventes flash

Le modèle de la vente flash est souvent utilisé pour écouler les stocks des produits invendus. Les ventes flash sont utilisées dans le domaine de la mode et dans le secteur du tourisme. Et les clients sont toujours au rendez-vous pour bénéficier d'offres exceptionnelles.

VI. Le modèle low cost

Le business modèle du low cost est plus souvent utilisé par les compagnies de voyage. Leur secret, baisser toutes les charges non nécessaires afin de proposer une offre intéressante pour les consommateurs de vos produits ou services. Pour faciliter ce modèle économique, certains entrepreneurs n'hésitent pas à sous-traiter quelques services pour diminuer au maximum les dépenses de production. Ce qui leur permet au final de mettre sur le marché, un service ou un produit moins cher par rapport à ceux de ses concurrents.

VII. Le modèle de l’utilisation

le "pay as you use" est un business model qui se développe de plus en plus. Son principe c'est de faire payer à un utilisateur un prix d'accès à un service: un prix unique pour chaque utilisation du service. Le force de ce modèle économique est le prix très abordable qui incite le client à répéter plusieurs fois l’acte d’achat.

VIII. Le modèle au temps passé

A l'inverse du précédent modèle économique, le business model du temps passé donne un accès gratuit au service mais fait payer le temps passé à utiliser celui-ci.

IX. Le business modèle du tout gratuit

Le business modèle du tout gratuit est un business qui est basé sur le financement par la publicité. Certains journaux comme Direct matin, 20 Minutes fonctionnent sur ce modèle économique. Le but est de proposer un service de qualité pour gagner le maximum d'utilisateurs. C'est au final ce nombre d'utilisateurs qui est monétisé auprès d'un tiers pour financer l'entreprise. Ces entreprises qui proposent des services gratuits vont vendre des espaces publicitaires. Jouissant d'une grande communauté d'utilisateurs, ces entreprises garantissent aux annonceurs une plus grande portée de leurs annonces.

X. Le modèle dit de l’imprimante

Le business modèle dit de l'imprimante consiste à vendre un produit à prix cassé afin de pouvoir vendre une suite d'accessoires nécessaires à l'utilisation du produit. L'entrepreneur qui vent ses produits à prix attractifs ne compte pas se faire de l'argent sur ces ventes. Il vise à rentabiliser son affaire en proposant des services d'entretiens, des ventes d'accessoires, qui pour le coup vont couter plus cher.

Supposons que vous investissiez dans la construction d'un modèle de voiture. Une fois la fabrication industrielle achevée, vous optez à une vente ne pouvant pas vous rembourser votre investissement : vous vendez votre voiture à un prix défiant toute concurrence. Il sera normal que votre offre aura plus d'acquéreurs. Mais pour récupérer votre investissement vous misez sur les prix des pièces de rechange et les frais d'entretien.

Commenter cet article