Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Condamné à Réussir

Partir de rien et devenir quelqu'un. Se fixer des objectifs et s'efforcer de les atteindre

Confiance en soi : avoir les capacités

Publié le 4 Mai 2015 par #Condamné_à_réussir in Psychologie

Une question de mental avant tout

L’une des phrases que rétorque souvent quelqu’un manquant de confiance en soi est : « Je ne sais pas faire » ou « Je n’ai pas les capacités ». Plutôt que d’essayer ou d’apprendre, la personne abandonnera, ce qui nourrira son sentiment d’échec et d’insuffisance. A quoi bon chercher à m’améliorer, je suis trop mauvais/vieux/stupide, je suis né comme cela et je ne changerai jamais !

En ces périodes de Jeux Olympiques, cette notion de confiance en ses capacités est importante. Tous les coachs sportifs sont unanimes : ce qui fait la différence dans la victoire, c’est le mental, l’assurance qu’on va, qu’on doit y arriver. Rares sont les champions qui disent, après leur réussite « je n’y croyais pas ! »… Ça, c’est plus une phrase de gagnant de loterie !

Le système TASCS

Tout d’abord, il convient de mieux comprendre le fonctionnement de nos capacités. Je m’inspire fortement du système TASCS de Stephen M.R. Covey. Qu’est ce que le TASCS? Ce sont les initiales de :

Talents : On entend par ce thème tout ce qui nous est inné, les qualités qui font que nous avons plus de facilités pour un domaine particulier.

Attitudes : Quels sont nos réactions face au travail, aux problèmes, à l’apprentissage? Ce concept comprend notre manière d’appréhender les difficultés de la mise en application de nos capacités.

Savoir-faire : Ce sont nos compétences, tout ce qui nous est acquis par l’expérience et l’apprentissage dans un ou plusieurs domaine précis.

Connaissances : On pourrait appeler cela vulgairement de la culture générale. Cela détermine notre niveau en connaissance et notre faculté à vouloir apprendre de nouvelles choses

Styles : Notre manière d’appliquer nos capacités en situation a une influence sur notre moral et notre confiance.

Si je vous parle des TASCS, c’est pour mettre en exergue que, notamment dans l’entreprise, les capacités ne sont pas forcément employées à bon escient. Quand je travaillais dans le commerce, je donnais d’excellents conseils à mon directeur sur la gestion de la communication entre employés et clientèles. Celui ci, satisfait, me donna alors un poste qui me rendait responsable de 5 personnes. N’ayant à l’époque aucune expérience dans le domaine de l’autorité, je n’eus pas les résultats escomptés, même pire, je n’étais pas heureux de ma condition. Je le savais : j’étais fait pour conseiller, orienter, aider, mais pas pour décider, ordonner, punir. J’avais les connaissances pour ce travail, mais pas le style.

J’ai donc demandé à mon directeur de retourner à mon ancien poste, à son grand étonnement. Mais je gagnais la satisfaction de faire ce que je préférais.

Le TASCS permet donc, au niveau de l’entreprise, de mettre en exergue les différentes capacités que l’on souhaite avoir pour un poste donné, et au niveau de l’individu de savoir ce que l’on peut travailler, améliorer, mettre en avant.

#Condamné_à_réussir

Commenter cet article